Commandez jusqu'au 21/12  minuit pour être livré à temps sous le sapin* !

Petite histoire de l'horlogerie française

Petite histoire de l'horlogerie française

Actualité
27.09.2022

Dans cet article consacré à l’histoire de l’horlogerie française, plongez dans le décor qui a fait naître cet art. Découvrez tout ses secrets et de quelle manière la France s’est doucement immiscée parmi les meilleurs dans ce domaine.

 

 

Introduction à l'horlogerie française

Berceau de l’industrie horlogère moderne telle qu’elle s’est développée depuis le XVe siècle et telle que nous la connaissons aujourd’hui, la France a depuis toujours joué un rôle particulièrement crucial dans l’horlogerie. Elle a d’ailleurs, à de nombreuses reprises, été maître en termes de conception et de fabrication de pièces horlogères. L’histoire de l’horlogerie recèle de découvertes, de mystères et de légendes. L’une d’elle raconte que le premier horloger français fut cité dans un recueil parisien datant de près d’un millénaire : l’horlogerie française a donc beaucoup à nous apprendre.

Chronologie de l'horlogerie française

XIIe siècle - Les toutes premières horloges remontent au Moyen-Âge, où elles sont utilisées par les membres du clergé afin de diviser le jour et la nuit en parties égales, de manière à répartir le travail et les tours de gardes. Il ne reste néanmoins que très peu de ces modèles.

1370 - C’est Henri de Vic, horloger français de Lorraine, qui fait installer une horloge sur le Palais de la Cité à Paris, sous les directives de Charles V. Cette horloge à foliot, constituée d’une roue et d’un poids sonnant chaque heure passant, est l’une des premières horloges publiques françaises. Il sera d’ailleurs demandé par le roi que toutes les horloges du royaume se synchronisent sur celle-ci, afin d’imposer les heures de prière de l’Église.

1492 - Jusque-là, l’horloge à foliot, avec sa structure imposante, se répand dans presque tous les monastères. Pourtant, vers la fin du XVe siècle, une découverte vient bouleverser le monde de l’horlogerie française : l’invention du ressort, qui permettra en 1492 de développer les premières montres, anciennement appelées “horloges à porter”.

1518 - Dès le début du XVIe siècle, les techniques horlogères évoluent de manière surprenante. Cette année-là, c’est Julien Coudray, horloger du roi François Ier, qui conçoit pour lui la première horloge portable. Cette invention prend une ampleur telle qu’en 1530, la ville de Blois où est installé le roi se transforme en réel centre de l’horlogerie française. Grâce aux techniques de l’orfèvrerie, l’horlogerie prend un nouveau tournant : l’objectif n’est plus seulement de capturer le temps, mais aussi de créer de véritables bijoux artisanaux. C’est dans cette optique que le roi François Ier se verra offrir, par son horloger, deux petites montres incorporées dans des dagues.

 

1582 - Le calendrier grégorien, qui divise un jour entier en deux périodes consécutives de douze heures, est adopté. Les cadrans, qui jusque-là étaient peu fidèles au temps, gagnent en précision. Dès lors, la sollicitation des maîtres-horlogers par la haute bourgeoisie s’intensifie, et les premières montres à complications font leur apparition.

1715 - C’est au Siècle des Lumières, âge d’or de l’industrie horlogère française, que cet art bat son plein. En effet, de grands noms français se font une place, comme Jean-Antoine Lépine, Julien Le Roy, et Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais. Paris se transforme alors en réel centre de l’horlogerie française, où de nombreuses innovations, comme le chronomètre marin par exemple, voient le jour. D’autres villes sont également le témoin de l’émergence du marché de l’horlogerie française : Strasbourg, Marseille, Bordeaux, ou encore Lyon. Plus qu’un marché destiné à la Cour, l’horlogerie s’installe désormais dans les foyers plus modestes.

1792 - La Révolution Française marque également un tournant dans le monde de l’horlogerie. En effet, c’est à Besançon, en Franche-Comté, que fuient les maîtres horlogers parisiens afin de faire perdurer leur art. C’est d’ailleurs dans cette ville même qu’y sera fondée la Manufacture d’Horlogerie Française. À la fin du XIXe siècle, la montée fulgurante de l’artisanat français dans ce domaine fait de la France le deuxième leader mondial de l’horlogerie, juste derrière la Suisse.

XXIe siècle - Après une baisse considérable du marché horloger français due à la Première et Deuxième Guerre Mondiale, la France a néanmoins su retrouver sa place sur le marché mondial en s’appuyant sur l’industrie du luxe. La production horlogère, bijoutière et joaillière en France emploie aujourd'hui 12.700 personnes; un effectif en progression de +10% par rapport à 2020.

 



Pierre Lannier et l'artisanat français

Chez Pierre Lannier, nous sommes fiers de proposer des montres designées et fabriquées en France, et fiers de faire perdurer l’artisanat français. Ce sont les valeurs signatures de notre marque, et nous ne cessons de les promouvoir au sein de nos ateliers de création et de conception basés en Alsace. Découvrez nos modèles français sans plus attendre.

Pour lui Pour elle

Sources :
https://journalduluxe.fr/fr/hbjo/chiffres-horlogerie-joaillerie-france-2021
https://www.maison-bianchi.fr/rubriques/histoire-horlogerie/
https://www.ohselection.com/guides/industrie-horlogere/horlogerie-francaise/